Un chef peut-il encore dire non ?

22/03/2014 By 0 Comments

Chacun s’accorde à reconnaître les bénéfices du management participatif: des solutions solides, partagées, acceptées… Mais attention aux dérives ! Voici quelques morceaux choisis:

  • Un chef de service n’ose pas imposer une réorganisation, pourtant nécessaire au bon fonctionnement de son service.
  • Très à l’écoute, un directeur n’arrive pas à décliner la proposition d’une collaboratrice qui n’entre pas dans ses plans, par peur de la démotiver.
  • Un collaborateur obtient des avantages inéquitables de son chef.

Qu’est-ce qui nous empêche de dire non ? La peur des conflits, d’être jugé, de blesser, de décevoir ? La réponse est certainement très personnelle.

Toutefois il existe quelques trucs universels et utiles lorsque vous hésitez à dire non:

  • Soyez au clair avec ce que vous voulez
    Prenez le temps de réfléchir pour déterminer ce qui est réellement important pour vous ou votre service.
  • Dites non clairement
    Soyez franc, précis et direct. Ne noyez pas le poisson, sinon vous risquez de ne pas être compris correctement.
  • Expliquez le pourquoi
    Donnez des raisons objectives qui permettront à votre interlocuteur de comprendre le bien-fondé de votre refus.
  • Exprimez-vous avec respect et empathie
    Vous pouvez communiquer un refus tout en continuant à apprécier votre collaborateur !

Force est de constater que, correctement argumenté par un chef en accord avec lui-même, le non rassure et est source de bien-être dans une équipe.

Bonne chance !
Claudine Mügeli
Étiquettes : ,