Petits tuyaux pour (mieux) collaborer en mode projet

20/05/2019 By 0 Comments

Pas si facile de piloter son équipe quand on est le chef ! 

Encore moins quand on est chef de projet… Surtout si par malheur on n’est chef de personne. Car nos équipiers travaillent en priorité pour d’autres chefs, les leurs ! Vous me suivez ?

Le fonctionnement des projets et l’organisation hiérarchique sont par essence sources de tensions. Et en général, c’est l’opérationnel qui a le dernier mot au détriment des projets.

La collaboration en mode projet n’est donc pas si simple et requiert un doigté supplémentaire de la part du chef de projet, comme par exemple : 

  • Mobiliser son équipe
    En mode projet, on doit convaincre. Mieux vaut donc soigner la séance de lancement du projet pour partager son enthousiasme, transmettre le sens et l’importance du projet, prendre en compte les idées de chacun. 
     
  • Vérifier qu’on parle le même langage
    Pas toujours simple de faire communiquer une informaticienne avec un responsable RH et un comptable. Par le questionnement, on s’assure facilement que les équipiers ont tous compris la même chose. Cela peut paraître scolaire, mais c’est rarement inutile !
     
  • S’accorder sur un mode de fonctionnement
    Quels sont les rôles et responsabilités de chacun ?
    De quelle manière communique-t-on entre membres du projet ? Que doit faire un équipier quand il voit qu’il aura du retard ou quand il rencontre un problème ? 
     
  • Célébrer les succès
    Tout au long du projet, les jalons importants méritent d’être fêtés comme autant de succès. Quelques croissants, un apéro ou même simplement l’expression de la reconnaissance du chef de projet : de petits riens qui produisent de grands effets… 

Dans le feu de l’action, on a tendance à négliger ces bonnes pratiques au détriment d’une collaboration fructueuse.
 

A votre disposition pour un accompagnement ou
une formation afin d’optimiser vos projets !

Cornelia Hänsli Marrei

Étiquettes :